Moteur de Recherches

Zoom Texte

LA PETITE TORTUE

  • nom commun : la petite tortue
  • nom scientifique : Aglais urticae
  • famille : nymphalideae
  • sous-famille : nymphalinae

Ce papillon diurne (Rhopalocères) se rencontre du printemps (mars-avril) jusqu'en automne (septembre-octobre) ; il est bivoltin et hiverne au stade adulte comme la plupart des membres de la même sous-famille. Il n'y a pas de dimorphisme sexuel ni de variation de formes ou de couleur.

Après avoir hiverné, les femelles pondent leurs œufs au printemps sous les feuilles de leur plante nourricière. Ceux-ci éclosent une dizaine de jour après ; les adultes de la premières génération émergent de juin à août et se mettent à pondre de suite, puis les imagos issus de la 2ème génération émergeront en automne et entreront en hivernation pour ensuite pondre au printemps suivant.

Les chenilles sont grégaires jusqu’à la fin de leur développement puis deviennent solitaires juste avant leur nymphose qui se déroule sous les feuilles ou autres supports adaptés.

Ces papillons étaient autrefois très abondants mais ces dernières années les entomologistes ont constaté un très fort et rapide déclin : ils en ont déduit que c'était principalement dû au recul de sa plante nourricière : la grande ortie. Cependant, ils ont également noté que les étés secs étaient également nuisibles à leur bon développement. Sur la commune de la Chapelle d’Armentières, la mise en place de la gestion différenciée a permis à cette espèce de revenir pondre sur les orties laissées pousser dans les milieux ouverts et d'autres espèces profiteront de ce même milieu.

 La petite tortue 1 La petite tortue 2 La petite tortue 3